Pascal L 23 février 19:48

@Decouz
« David A.King, orientaliste et historien de l’astronomie démontre la fausseté des thèses »
C’est un grand classique du déni des Musulmans. Il faut lire Dan Gibson jusqu’au bout, en particulier son dernier livre publié en 2017 « Early islamic qiblas » qui nous donne la méthode utilisée par les arabes pour naviguer dans le désert sans boussole et sans chronomètre. Les travaux de King datent de 1993, nous nageons encore dans l’uchronie. Cette méthode a été retrouvée en chine, où les caravaniers arabes se déplaçaient. Pour l’orientation, ils utilisaient l’étoile polaire et ils n’étaient pas les premiers à le faire. Ce qui est intéressant, c’est que si ils ne mesuraient pas le temps, ils mesuraient les distances avec une grande précision. Les caravaniers récitaient des poèmes pendant la marche derrière les chameaux. Un dromadaire ou un chameau se déplace à une vitesse très régulière et un poème se récite en suivant les pas. La récitation d’un poème se fait sur une distance très précise. Il est également à noter que la mesure du diamètre de la terre s’est fait dès le 3ème siècle avec cette méthode (pas sur la totalité de la terre, mais ente deux puits où l’on pouvait mesurer une inclinaison différente du soleil). Ils utilisaient également des disques gradués pour mesurer les angles. Les arabes étaient experts de la navigation dans le désert en évitant tous le points de péage. Malheureusement, ils ont perdu cette technique par la suite, mais la technique n’était pas perdue pour tous le monde.
Quand à l’imprécision de l’angle, c’est à la limite acceptable au Yemen car l’angle est très faible, mais quand il s’agit d’une mosquée à Médine, c’est carrément de l’autre côté. La mosquée pointe vers le Nord... et toutes les mosquées des Omeyyades d’Afrique du Nord et d’Espagne pointent sur un même angle vers vers le sud, ce qui n’a rien à voir avec la direction de La Mecque. Elles sont précises entre elles... Il est clair que la direction vers la Mecque est une décision des Abbassides et que le changement de direction a laissé des traces dans la tradition.

« En effet puisqu’il y a des écrits du 1er siècle de l’Hégire qui mentionnent le Hajj » Du premier siècle, dites, vous ? Quels écrits ? Cite-t-on La Mecque dans ces écrits ?Les premiers écrits datent de l’époque omeyyade et pas avant ʿAbd Al-Malik. La pierre noire a été déplacée par ʿAbd Allah ibn Al-Zubayr, gouverneur de Petra, pour la mettre à l’abri lorsqu’il a été menacé par Al-Ajjaj. La Mecque ne pouvait pas exister avant cette époque et n’a pu se développer qu’après les travaux hydrauliques destinés à récolter les pluies d’orage dans des citernes et éviter les inondations catastrophiques. Seul un empire pouvait engager de tels travaux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe