Emile Mourey Emile Mourey 23 février 22:32

@Pascal

Vous dites : Quant à Ibn Ishaq, personne ne connaît ses écrits.
Je ne sais pas mais peu importe. Ce qui est certain, c’est qu’il y avait une Sira qui circulait. Ibn Hicham s’en est inspiré tout en l’adaptant pour le fils du Calife et Tabari l’a tout simplement recopié. Quand je parle de la Sira de Tabari, il faut comprendre : la Sira qu’Abou Beker prêchait. Je ne me rappelle pas si Tabari y a ajouté des commentaires personnels et romancés, mais peu importe. 

Vous dites qu’iI n’est pas possible que tant de souvenirs aient pu circuler de mémoire...Vous avez raison mais pourquoi de mémoire ? Vous pensez que les moines de Bahira, lesquels étaient détenteurs de livres saints, donc des évangiles, n’étaient pas capables d’écrire de même, de même que les scribes qui accompagnaient Mahomet et ses compagnons. Selon vous, six siècles après la rédaction des évangiles, les monastères ne savaient plus écrire, ni les scribes !!!!

Vous dites : Muḥammad avait une prédication complètement eschatologique et pensait que le retour du Christ se ferait avant sa mort. Merci de citer vos références.
Vous ne m’avez pas répondu concernant votre localisation de La Mecque en Syrie.

Merci d’être venu commenter mon article.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe