jeanpeuplus 26 février 2020 18:44

 D’après le témoignage d’un ami scaphandrier qui a participé à la découpe du Bretagne je me suis laissé dire que les marins devaient être au poste de combat étant donné la position des squelettes agrippés au système d’ouverture des portes. Les blindages du navire avaient été découpés pour faire des tas de martelage à l’école des apprentis de la DCAN


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe