Brassens :« Le pluriel ne vaut rien à l’homme et sitôt qu’on est plus de quatre, on est une bande de c... »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe