velosolex velosolex 11 mars 12:37

@Olivier
On pleurera toujours sur le sort d’un enfant, qui aurait pu vivre, quel que soit son origine.

Pour le sauver, il aurait fallu que l’aristocratie soit moins aveugle, et stupide, figée dans la soie. La haine est un mot faible pour parler du rejet qu’ils inspiraient au peuple. 

Masi les représentants de la noblesse acceptèrent, après beaucoup d’hésitations de participer aux état généraux. C’est qu’eux avaient eux aussi des motifs de plaintes et de récriminations, auprès du roi, pas si fât que ça.
Louis était un progressif, timoré il est vrai, mais il aurait fallut qu’il ait l’esprit et l’Energie de napoléon pour impose neker et Turgot, qui voulaient avec lui réformer les privilèges. 

Les privilèges ! Quelques uns avaient été supprimés. Bien peu, mais les nobles par exemple avaient perdu leurs frais de perruques. Ils entendaient bien ainsi profiter de l’occasion pour les récupérer. 

Non seulement ils ne retrouvèrent pas leurs frais de perruques, mais perdirent la tête qui était dessous. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe