Et hop ! Et hop ! 11 mars 20:54

@Séraphin Lampion

il y a un adage farçais qui dit « la mort saisit le vif », ce qui veut dire que l’héritier est réputé hérite au moment même du décès, et pas au moment où il entre en possession des biens ou des droits hérités, ce qui peut avoir lieu vingt ans après.

Donc le dauphin est devenu héritier de la couronne de France à l’instant de la mort de son père.

Les numéros des rois sont des facilités d’historiens, ils n’étaient pas du tout en usage chez les intéressés, ni dans les ordonnances, ni à la cour, ni dans la société.

«  la chute d’une royauté détestée par la population »

C’était mieux que «  la République qui haissait la population »

Louis XVI a donné l’ordre à ses gardes de ne pas tirer sur la population lorsqu’elle a investit le pamais de Versailles, puis les Tuilleries, ce qui lui a coûté sa couronne et et à ses gardes la vie.

La République a pris le pouvoir par la violence, et forcément elle s’est maintenu par la violence : Fusillade du Champs de Mars en 1789 (des femmes qui manifestaient),... Siège de Lyon,... Ravage de la Vendée,.. fusillade des charpentiers en grève pour rétablir les tarifs abolis par la loi Le Chapelier,... fusillade des mineurs du Nord,... fusilades des viticulteurs du Midi,... massacre de plus de 60% des garçons de 18 à 28 ans en 1914-18,... fusillade des manifestants contre la corruption en 1934 sur la Place de la Concorde,... abandon des populations en 1940 pendant l’exode,.. épuration en 1945 (plus de 100 000 tués),.. fusilade des manifestants en Algérie,... gilets jaunes,...

Le roi défendant les petits contre l’oppression des grands et des puissants, il était par conséquent aimé des populations auxquelles il apportait sa justice et qui disaient : « Ah si le roi savait ». 

Vous êtes intoxiqué par l’histoire républicaine qui a diabolisé la royauté pour légitimer sa prise de pouvoir par la force. La France était en 1789 la première puissance du monde par sa prospérité, c’est-à-dire le niveau de vie du peuple : 64 % de propriétaires, son innovation scientifique et technique, ses oeuvres sanitaires et sociales, le pourcentage de scolarisation, la douceur du pouvoir, la faiblesse de la criminalité, et le XIXe siècle avec son régime capitaliste manufacturier a été le pire de toute l’histoire de France, avec les petites filles en haillon envoyées pousser les wagonnets au fond des mines.

Lisez Voyages en France en 1788 et 1789 d’Arthur Young, agonome anglais qui décrit la vie et le niveau de vie des populations dans toutes les provinces de France. Le régime était celui de l’exploitation familiale, il n’y avait pas de grands domaines en faire-valoir direct comme en angleterre et en Espagne.

Lisez le Tableau de Paris de Louis-Sébastien Mercier, immense fresque sociologique de tous les milieux populaires parisiens en 1785.

La Révolution a été faite par la bourgeoisie d’affaire et de finance, au nom du peuple, pour implanter en France le régime manufacturier anglais, la République française a pour modèle celles de Cromwell à Londres, et de Calvin à Genève. Tous les députés, tous les hommes politiques de la Révolution étaient des bourgeois, il n’y avait aucun membre du peuple.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe