velosolex velosolex 11 mars 14:02

@Mélusine ou la Robe de Saphir.
Le pouvoir génère la plupart du temps les mêmes tares.
Les révolutionnaires et les réformateurs deviennent des ploutocrates. L’histoire de Bonaparte en est un condensé. Vouloir transmettre par le sang, est révélateur non d’une vision longue, mais rétrécie à ses intérêts.
L’avare garde sa cassette, ne veut pas renoncer à son pouvoir.
« Le roi Lear » de Shakespeare, rejoint « le père Ubu » d’Alfred Jarry, tout autant que le vieux paysan de Zola, dans « la terre » roman magnifique sur l’esprit de lucre, et l’atavisme. 
Trop de gueux couronnés. Les seigneurs sont d’un autre ordre. Le problème c’est que les grands hommes ne sont pas intéressés par le pouvoir, un hochet lié à la prime enfance, et au stade anal


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe