eau-pression eau-pression 13 mars 11:22

les biens et les services qui doivent être placés en dehors des lois du marché, c’est beaucoup plus que l’aspirine dans le timide développement qui suit.

On peut se souvenir de la pomme de Chirac et autres attrape-nigauds qui n’ont en rien dévié de la trajectoire vers le libertarisme (les spécialistes me diront le bon mot). Ce sera l’interprétation des politiques.

On peut aussi se demander si c’est un moment d’égarement de Macron, échappant un instant aux fils des marionnettistes. Ce sera l’interprétation psy.

Je préfère me demander si les puissants n’en auraient pas marre de leur argent. Histoire d’équilibrer le village.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe