CN46400 CN46400 22 mars 09:58

 Depuis la conférence du ministre de la santé les choses sont plus claires. Le confinement est une maneuvre d’attente pour voir arriver d’abord les masques, puis les néo-tests qui seront l’arme d’attaque principale contre la pandémie, la chloroquine venant en second pour traiter rapidement tous les cas positifs.

 C’est donc une variante de la stratégie allemande (44 morts le 20/3 contre 371 en France), boostée par la chloroquine qui va être adoptée.

 Près d’un millier de décès clôtureront alors le bilan des divagations de l’armée politico-sanitaire de Macron. Avec des épisodes qu’on aura du mal à rapprocher d’Autsterlitz :

 -La pénurie de masques !

 -la pénurie de tests !

 -l’essai thérapeutique, européen s’il vous plaît, imposé à un médicament, vieux de 70 ans, présent dans toutes les pharmacies, repéré par un « professeur Tournesol » de Marseille, avant de l’engager sur le front de conv-19.

 Evidemment, ils seront innombrables ceux qui pleureront sur les milliards envolés, les « quoi que çà coûte » qui inventeront alors des recettes à la Matusalem pour que les survivants passent à la caisse avec assez de pommade pour éviter un autre épisode type « gilet jaune » ou « retraite »....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe