Eric F Eric F 21 mars 2020 14:45

Appeler des « demi mesures » l’incarcération à domicile de toute la population avec interdiction de s’éloigner de 500 mètres pour prendre l’air une fois par jour et être muni d’un justificatif !
Les activités susceptible de télétravail ont déjà mis en oeuvre cette méthode ; et 

comme l’ont fait remarquer plusieurs intervenants, la plupart des entreprises nécessitant du personnel sur place, même autorisées à fonctionner, se sont arrêté : garages, BTP, etc..De toutes façons Macron a dit qu’il dédommagerait quoiqu’il en coute. Il reste le minimum minimurum, et encore, les primeurs vont pourrir sur pied faute de main d’oeuvre pour les ramasser, le poisson est rejeté en mer faute de débouchés, le ramassage d’ordures refuse les sacs de tri sélectif, etc. Et ça dès la première semaine ; au fil des semaines, le retard accumulé va créer d’abord des carences et ensuite des engorgements pour rattraper.

Par contre, contrairement aux pays d’Asie, pas de masque disponible pour la population qui va faire ses courses. La presse a fustigé il y a guère plus d’une semaine ceux qui avaient anticipé l’embastillement en achetant pour un mois d’autarcie ; étant civique, je ne l’ai pas fait ...comme un con.
Ceci dit, je ne me plains pas ayant la chance d’avoir un jardin, mais les familles dans les grand ensembles, tenir comme ça un mois, ça va être infernal.

Car ce qu’a SURTOUT pratiqué la Chine, c’est la détection anticipée des personnes contaminés, et leur mise à l’écart en fonction de la gravité (cas bénins d’un côté, cas graves de l’autre...).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe