titi 3 avril 13:46

@L’auteur

Cette épidémie montre la faillite totale de notre système bureaucratique.

La logistique d’appro des masques est une catastrophe.

Les prises de décisions sont basées sur l’ultra précaution. Pas précaution pour les patients, mais précaution à bien suivre les normes, les procédures, à remplir les bons papiers, le bon formulaire, pour garantir sa carrière de bon fonctionnaire de catégorie A.

Et enfin, et surtout, quelle est la principale différence entre nous, l’Italie d’une part , et l’Allemagne et la Corée du Sud d’autre part ?

Eux ont de l’argent.
Leurs budgets en temps « normal » sont équilibrés, ce qu’il fait qu’ils ont des marges de manœuvre pour maintenir des stocks stratégiques, pour payer des tests qui ne sont pas payés en monnaie de singe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe