Eric F Eric F 4 avril 2020 10:44

@zak5
Le confinement n’est absolument pas une exclusivité de la France, ni même de l’occident, il y a plus de 3 milliards d’humains confinés, dans des pays des 5 continents.
En fait, le premier pays à l’avoir appliqué est la Chine, pays dirigiste où la population était déjà sous surveillance étroite. Rappelons-nous qu’à ce moment là, on trouvait qu’ils appliquaient des mesures dictatoriales du fait de l’insuffisance de prévention et du système de soin.

Lorsque l’Italie s’est trouvé dans une situation équivalente, elle a appliqué, dans la panique, l’exemple chinois par un confinement régional puis national, qui s’est ensuite propagée aux autres pays par effet domino.
En Italie puis juste après en France, on voit bien que la décision a été prise sous la contrainte des évènements, sans avoir été planifiée ni organisée. Mais il ne s’agit pas d’une mesure anodine, c’est un déni des libertés individuelles sans précédent, et un sabordage économique majeur. On ne l’aurait pas cru possible il y a seulement deux mois.

Les populations sont obligées de subir, bon gré mal gré, et effectivement la peur a un rôle majeur dans l’acceptation, et ce partout dans le monde. Cette peur pouvait paraitre chimérique il y a quinze jours, mais l’afflux de cas graves dans les urgences et la saturation des services de réanimation sont des éléments tangibles. Du coup, même ceux qui étaient insouciants finissent par baliser, on se croise avec méfiance dans les magasins, alors qu’on risquait presque autant lors de précédentes épidémies.
Je persiste à trouver la mesure de confinement général excessive et paradoxale (puisqu’on pousse les gens à aller au boulot), faute d’avoir mis en place une stratégie plus « fine ». En Europe, on comparera le bilan avec la Suède et les Pays Bas qui n’ont pas confiné.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe