Albert123 6 avril 2020 12:45

@troletbuse

un peu de réalisme ne fait pas de mal, vous avez raison, pendant que les veaux fantasment sur un monde de bisounours derrière le virtualité de leurs écrans, à la fin, et au bout du bout, le coup de massue va tomber.

ce n’est pas un monde meilleurs qui est à l’oeuvre, bien au contraire, 

paupérisation des masses encore plus accentuée, insécurité et criminalité en hausse accompagnées d’une surveillance de masse et d’une censure n’ayant que des objectifs de police politique, injustice et impunité pour les puissants, totalitarisme idéologique de plus en plus marqué légitimée par les même veaux et spoliations de la propriété et de l’épargne des petits (cad 90 % des acteurs de l’économie réelle et payés n’ont pas en fonction de leur statut mais de leur activité réelle) sous couvert de remboursement d’une dette publique mis en place par les bénéficiaires de cette même dette (non seulement on va leur filer des masses de fric indécentes qui n’iront pas dans l’économie réelle mais en plus ils réclameront les intérêts).

ceux qui se félicitent de la crise en y voyant la «  fin du capitalisme » n’ont de toute évidence pas compris que la situation sera encore pire « après », l’économie de marché sera toujours là mais la taille des miettes réservée à la masse laborieuse (salariat comme patron de l’économie réelle) sera encore plus petite, les puissants auront toujours la plus grosse part et les collabo technocrates de l’administration publique seront gavés comme il se doit pour garder le manche.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe