Traroth Traroth 7 avril 2020 10:31

@Mélusine ou la Robe de Saphir.
C’est marrant comme vous arriver à vous contredire en 2 commentaires. Donc choisir de soigner plutôt les jeunes, c’est à la fois une perversion, une perte de repère moral, mais aussi un choix pragmatique indispensable à la survie générale.

Le problème, voyez-vous, c’est qu’en prenant les bonnes mesures, on aurait pu sauver tous ceux qu’il était médicalement possible de sauver, sans avoir à faire ce type de choix. L’engorgement des systèmes de santé n’est en rien une fatalité, mais le fruit de multiples décisions politiques passées mais aussi présentes !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe