Polybe 7 avril 2020 11:30

Humanité ou business ?

Quel est l’objectif de certains EHPAD : apporter des soins et accompagner des personnes vers la fin de vie

ou exploiter l’or gris sur le dos des résidents, des familles, des instances sociales ?

A revoir le magazine « Envoyé spécial » du 20/09/2018 montrant comment on prend soin de nos vieux dans des EHPAD privés avec 4,22 € par jour (Coût Repas Journalier) pour les denrées des 4 repas quotidiens (mais avec une facture de 100 € / jour) alors que certaines chaînes de maisons de retraite privées font 11,8% de dividendes au profit des fonds de pension canadiens.

Coût mensuel : 3000 à 3500 € par mois selon l’établissement privé.

Financement des maisons de retraite privées : 3 sources :

- ARS : essentiel du salaire des personnels soignants,

- départements : contribuent au financement des fournitures,

- et familles : frais de séjour : hébergement + nourriture + personnels non médicaux + animations. Ce n’est pas parce que les familles paient plus cher que les établissements auront droit à plus de personnels soignants.

Etablissements commerciaux (un des deux organismes montrés : 3500 € / mois) avec un objectif de 30% de marge par rapport au chiffre d’affaires.

Raison du manque de personnel :

Rapport parlementaire de mars 2018 : 49,3 % ETP dans les établissements commerciaux, 59,6% EHPAD à but non lucratif, 64,1 dans les EHPAD publics hospitaliers et 65,1% dans les établissements publics territoriaux.

Sous-médicalisation chronique. Ces établissements privés préfèrent appeler le SAMU plutôt que d’embaucher des médecins et des infirmières.

En 2017, un des deux organismes privés a gagné 163 millions d’euros, l’autre 89 millions d’euros. Tous deux sont filiales de fonds de pension étrangers. Sur les 5 dernières années rendement de 11,8% de rendement pour les actionnaires.

Lors de l’assemblée générale d’un de ces organismes le 28/06/2018 : +61% de chiffre d’affaires en 3 ans. Chiffre d’affaires 2018 : 3,4 milliards.

Par comparaison, la facture d’une maison de retraite gérée par une association d’entraide sociale (EHPAD privé associatif) : 2300 € par mois.

 

Mais qui perçoit déjà une pension de retraite au moins égale à ce tarif quand en activité il ne percevait pas ce montant en salaire ?

 

Un reportage de début mai 2019 montre par comparaison qu’une place en EHPAD en Suède coûte entre 800 € et 1300 € à la personne âgée en fonction de ses revenus.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe