Hamed 9 avril 18:41

@gaijin

Vous écrivez "Le progrès nous unit, nous unifie, nous authentifie. Tout être humain aujourd’hui par sa pensée, par le progrès, peut juger ce qui l’entoure. »

déjà ça veut rien dire.

Bien sûr ça veut rien dire. Et que faîtes-vous, ne jugez vous pas cet article par votre pensée, par le progrès qui vous permettent d’écrire.

Vous écrivez "« il est évident que la Nature ne peut aller contre la Nature de l’Eurozone. »

ça veut dire quelque chose "

Bien sûr qu’il y a Nature et Nature. La Nature qui nous entoure et notre Nature à nous. Si les décideurs de l’eurozone ne font rien, et les populations acceptent le veto de l’Allemagne, la Nature du monde ne va pas intervenir si la nature de l’Europe ne fait rien, ne lutte pas contre la mainmise de l’Allemagne sur l’Europe.

Qui gagne en fin de compte ? C’est l’Allemagne, et elle gagne avec tant de facilité pour peu qu’elle dise oui ou non, et les populations dépassées comme leurs gouvernants lui disent oui.

Et l’auteur ici ne montre que les défaillances dans la compréhension des ressorts qui font de l’Allemagne une puissance de l’Europe alors qu’elle ne l’est pas. Certes une puissance mais pas devant les 18 s’ils étaient plus unis.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe