Aimable 24 avril 2020 12:29

Double peine pour ces quartiers , non seulement ils sont touchés par le coronavirus , mais ils sont également rongés par un cancer genre tumeur maligne , pour lequel les chimios très onéreuses qui leur a été administrés jusqu’ici n’ont eu aucun effet , on a même l’impression qu’elles l’ont alimenté , il serait peut être temps de changer de traitement en leur administrant des chimios plus agressives et plus radicales et moins coûteuses .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe