Olivier 30 avril 22:27

L’affaire grotesque du COVID me rappelle étrangement le 11 septembre 2001, où un événement apocalyptique et monté de toutes pièces a permis de faire avancer l’agenda mondialiste de contrôle de la population.

Un fait significatif est le refus de donner le seul médicament efficace à la population française : combien en sont morts ? Maintenant on nous sort un médicament notoirement inefficace et dangereux à la place, mais qui a le mérite de coûter des milliers d’euros (en attendant un vaccin obligatoire), pour le plus grand bénéfice des amis du sieur Macron, individu néfaste et ruineux pour le pays.

Cette politique a été véritablement criminelle et nous nous trouvons devant un scandale sanitaire de l’ampleur de l’affaire du sang contaminé.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe