Parrhesia Parrhesia 5 mai 14:26

@Thierry SALADIN
>>> Or, je ne dis pas que votre argument serait faux, je vous demandais simplement vos sources.  <<<

Bien sûr que Taktak a raison sur ce point ! Et il serait vraiment curieux que la médecine libérale ait laissé une preuve écrite de son lobbying sur la question !
Mais en matière de preuves, les adversaires du numerus clausus ne sont pas totalement démunis !
Nous savons en effet que si le numerus clausus médical a commencé à fleurir en 1971, il ne s’est vraiment épanoui qu’à partir de 1977 sous l’influence de madame Simone Veil qui estimait que la France d’alors disposait de trop de médecins et de trop d’équipements hospitaliers… Si ce ne sont ses propres mots, ce furent du moins ses propres idées .
Or les positions de la Sécu et des syndicats médicaux de l’époque sont bien connues ! Ils étaient officiellement pro-numerus clausus et favorables à une réduction drastique du nombre des médecins en activité…
Ces faits peuvent ne pas vous suffire ! je vous demanderai alors à mon tour de démontrer que madame Veil avec l’aide de la commission Fougère a réduit le plancher du numerus clausus et diminué le nombre des lits d’hôpitaux contre l’avis de la médecine libérale…  !!!
Ce qui ne manquerait pas de sel !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe