Claudec Claudec 7 mai 17:29

@Et hop !

Si (à quelque chose près), nous consommons moyennement et mondialement le double de ce que nous devrions consommer, ça signifie que nous sommes le double (à quelque chose près) de ce nous devrions être, ou moitié trop nombreux.

Des plus aux moins peuplés, tous les pays sont concernés et en subissent les conséquences, comme en témoignent des flux migratoires constitués de surnuméraires sachant qu’il existe mieux que là d’où ils viennent.

Nous sommes tous dans le même merdier démographico-économique que des pouvoirs plus soucieux du nombre que du bien-être de ceux sur lesquels ils se fondent et qu’ils gouvernent, ont encouragé ou laissé s’amplifier. Et ce ne sont pas davantage l’égoïsme, des frontières, des barrières ou des murs qui arrêteront des milliards d’êtres humains en quête de moyens de survivre ; la pandémie aggravant encore le sort de tous, migrants ou non.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe