Lugsama Lugsama 14 mai 2020 12:03

Pénalement ils ne risquent rien, ce qui est craint avec les tribunaux c’est la médiatisation. Les tribunaux jugent la culpabilité , personne de sérieux ne pensent que, la chaines de commandement, des ministres jusq’aux directeurs d’hopitaux en passant par toutes les sociétés de soignants, ont volontairement eu l’intention de tuer les patients.

Ce qui juge la responsabilité politique c’est l’élection, pour le moment le premier ministre arrive en position de force à son tribunal municipal, et entre temps la gestion de la crise en à fait un politique si populaire qu’il n’y a plus que Hulot devant lui au plan national.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe