Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 mai 12:30

En effet, la Cour constitutionnelle allemande vient de’nvoyer un skud par un arrêt en date le 5 mai 2020 qui considère que la Banque Centrale européenne (BCE) a outrepassé les traités européens avec ses rachats d’actifs en pleine crise de la dette grecque (soit 2.200 milliards d’euros).

Cette décision remet donc en cause l’octroi par la BCE de son plan de 750 milliards de rachats de dette publique dans la zone euro dans le cadre de « la lutte contre les conséquences du Covid-19 », ce qui déclenche une crise juridique avec la Commision européenne et la Cour de Justice européenne puisque la Cour constitutionnelle allemande demande des éclaircissements sur sa décision de décembre 2018.

Cette décision remet aussi en causer plus de 500 milliards d’euros de rachats de dette déjà effectués par la Bundesbank depuis 2015 avec la menace de revendre ces titres sur le marché secondaire.

Les capitaux allemands ont choisi d’utiliser le levier juridique pour changer leur fusil d’épaule.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe