Géronimo howakhan Géronimo howakhan 18 mai 2020 18:08

@NICOPOL

Salut, merci de communiquer. Le je du « je souffre » est une question technique de mot dans le sens ce n’est pas l’arbre qui souffre, mais pas seulement bien sur, la pensée souffre réellement, pour moi peu importe comment pourquoi car c’est un catalyseur qui va lui même solutionner les problèmes auxquels il rapporte, si la pensée la ferme ou du moins n’interfère plus ...
cela dit elle y voit bien deux éléments...ensuite le miracle se produit si il le veut et comme il le veut quand ce je souffre, donc quand je n’analyse pas la souffrance et essaye d’agir dessus ..ça parait simple, c’est excessivement dur à faire dans la réalité..car alors à un moment la souffrance est tout..et là ..et bien à chacun d’y aller ou pas...et de voir pour soi même , par soi même..
Pour moi le « je » est une question disons rhétorique mais surtout actuelle , factuelle, difficile à aborder en réalité dans l’action du présent, de plus il y a un a priori négatif or pour moi être égoïste et donc bien s’occuper de soi est une bonne chose, le désastre personnel et planétaire n’a pas encore commencé..je n’ai encore volé personne, abusé, personne , tué personne etc
le problème pour moi est ailleurs...long sujet..Bonne route


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe