Schrek Séraphin Lampion 18 mai 2020 11:44

Quand j’étais étudiant, chaque année arrivait un contingent d’étudiants américains. Ils commençaient toujours leur année universitaire en étant malades comme des chiens. Ils chopaient toutes les maladies contre lesquelles on les avait « protégés » alors que nous, on avait été malades quand on était petits (varicelle, rougeole,, etc...). Les problème pour les étudiants masculins, c’était surtout que choper les oreillons à 20 ans, c’est pas top !

Et ça, c’était en 1965. Depuis, nos « responsables » ont tout fait paour nous aligner sur les Américains, et ça continue. Bientôt, le poulet lavé à l’eau de javel !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe