rogal 25 mai 2020 11:43

En route vers mon quatre-vingt-dixième été, je trouve très bien que les personnes que je croise de près portent un masque. C’est vrai qu’on étouffe vite là-dedans ; mais il suffit de ne pas s’attarder à l’épicerie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe