Robin Guilloux Robin Guilloux 29 mai 12:01
  • @Cadoudal

Excusez-moi, ma réponse n’était pas assez explicite. Vous demandiez que l’on vous cite un cas de « guérison » grâce à la psychanalyse. Je préfère employer le mot de « résilience », cher à Boris Cyrulnik, plutôt que le mot de« guérison ». Comme disait cet abbé de cour du XVIIIème siècle, il ne s’agit pas de guérir, mais d’apprendre à vivre avec ses maux. Georges Perec est l’exemple de quelqu’un que la psychanalyse a aidé et je répète qu’il revenait de loin, quand on connaît sa biographie. Je pense que l’on peut faire toutes sortes de reproches à Freud, on peut penser avec, on peut penser contre, mais je ne crois pas que l’on puisse penser sans.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe