charlyposte charlyposte 5 juin 2020 22:36

@samy Levrai

Comprendre la Chine, comme comprendre le chinois, n’est pas une chose simple. « C’est du chinois » ! Qui ne connaît pas cette expression bien amusante pour nous les Chinois. Donc je voudrais bien saluer tous les sinophiles, mais aussi tous les sinophobes, pourquoi pas ? Enfin tous ceux qui s’intéressent à la Chine. Aimer ou ne pas aimer un pays, c’est tout à fait normal. Alors je pense que mon devoir est de vous informer correctement. Car les jugements sur n’importe quel pays doivent toujours être basés sur des faits réels, solides et vérifiables. Donc à l’occasion de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine, je voudrais vous expliquer en détail comment fonctionne le pouvoir législatif de notre pays. Avant de juger un système, il faut correctement le connaître. J’ai toujours su que les Français font preuve d’esprit critique. Alors, faites-en usage en lisant cet article ! Mais je peux vous garantir que les informations que je vous livre sont toutes vraies et vérifiables...

« Sélection » et « élection »

L’APN a bien évidemment le pouvoir de réviser la Constitution, de proposer des lois et d’en voter, mais aussi d’élire le président de la République populaire de Chine (RPC).

Certains politologues occidentaux sont persuadés que l’élection n’est qu’un protocole formel, car il n’y a qu’un seul candidat, proposé d’ailleurs par le Parti communiste chinois (PCC). Ils ne comprennent pas notre conception vis-à-vis du leader de l’État. Et ils ne comprennent pas non plus la situation de la Chine.

Pour nous les Chinois, nous estimons qu’un dirigeant d’une grande nation, d’un grand pays, doit avoir certaines qualités indispensables : la loyauté, l’honnêteté, la responsabilité, l’ambition, la fermeté, la vertu, l’intelligence... couplées à de vives expériences et d’habiles compétences. Les Chinois estiment que gouverner un pays, c’est comme soigner un patient : il faut non seulement que le médecin possède des aptitudes spécialisées et professionnelles, mais aussi l’expérience nécessaire. Comme pour guérir une maladie, on ne peut pas élire n’importe qui pour diriger le pays via le système d’élection au suffrage universelle : il faut d’abord sélectionner des experts qui ont les compétences nécessaires, puis l’un d’entre eux est désigné le «  médecin » par scrutin. Ce mode d’élection du chef de l’État est ancré dans la tradition de notre civilisation.

Dans un pays comme la France, le président est élu au suffrage universel direct. Mais en Chine, on parle de « sélection » plus « élection ». Cette sélection est très stricte, très longue et très rigoureuse. Et une fois le candidat sélectionné, ce sera au tour de l’APN de voter.

La Chine est un grand pays abritant 1,3 milliard d’habitants. Il est donc crucial d’asseoir un pouvoir central fort, efficace et juste. La Chine n’est pas un pays dominé par le grand capital ; le pouvoir politique en Chine est le garant du fonctionnement correct de l’État. Le PCC exerce le pouvoir au bénéfice du peuple. Pourquoi la Chine est-elle gouvernée par un parti unique ? Je vais vous l’expliquer...




Comprendre le pouvoir législatif chinois - 今日中国
www.chinatoday.com.cn › ctfrench › zfq


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe