moderatus moderatus 6 juin 2020 13:10

@Cadoudal

Donc l’Arménien à cent fois tort selon vous...

Les huit cents ans qui voient la royauté capétienne bâtir la France sont marqués par la grande stabilité d’une population puissamment rurale et sédentaire. La guerre de Cent Ans achève la construction du sentiment national français, imprégné de christianisme. De 15 millions d’habitants en 1300, la population française passe à 28 millions en 1789. Les apports démographiques étrangers sont résiduels

 =======================================================
je sui très sensible à la construction de la francs comme vous l’expliquez, et c’est vrai que l’immigration « pacifique » ,’était pas de mise à l’époque. 
cette immigration s’est créé par l’industrialisation qui a changé le fonctionnement des pays qui étaient en grand de partie rural. la paysannerie occupait une place prépondérante.
donc l’immigration telle que nous la connaissions avec le mondialisme échevelé est une adaptation de nos besoins en main d’oeuvre pour l’industrialisation.
rappelez vous les appels à population étrangère pour les usine automobiles.
le rupture s’est faite avec Giscard d’Estaing en 1977 je crois et les lois sur le regroupement familial. loi qu’il a amèrement regrettée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe