Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 juin 20:49

C’était magique, jusqu’à ce que ça s’en prenne pour la énième fois au libéralisme. Il a bon dos le libéralisme, dans ce sens qu’il est avant tout la réclamation de libéralités de part du souverain, contre l’absolutisme. Si bien entendu d’aucuns peuvent patrimonialement charrier alors, il n’en reste pas moins que toute la gauche, par exemple, est dans un libéralisme social. Le centre, dans un libéralisme moral. La droite alors, dans un libéralisme entrepreneurial, qui n’induit pas immédiatement la richesse : les petits patrons Gilets jaunes en savent quelque chose. Pour cela les Français sont des guedins idéologiques, qui n’ont rien compris à la vie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe