Kapimo Kapimo 11 juin 00:23

@Yaurrick
 Au-delà des impots plafonnés pour les riches, le vol se situe dans l’ancien adage « on ne prete qu’aux riches ».
Depuis des décennies, de QE en plans de sauvetage financiers, les Banques centrales et les états rachètent des titres et garantissent des prets au bénéfice des plus riches. Sur le dos de la masse.
Nous vivons probablement l’époque de la plus grande spoliation jamais connue au bénéfice du 1%.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe