Drugar Drugar 18 juin 11:27

@samy Levrai
Bonjour Samy,

« J’ai passé des milliers d’heures le cul dans un avion et je n’ai jamais vu le temps s’accélérer ou ralentir... toujours le meme ratio temps/ kilometres variant avec la force du vent. »
Et pourtant le temps varie, même si cette variation est imperceptible, à notre échelle. Cette variation de la « vitesse d’écoulement du temps » est une conséquence décrite par la théorie de la relativité d’Einstein. Certain des systèmes terriens doivent absolument tenir compte de ces variations, comme le système GPS (voir ici, dans la section « Les corrections relativistes »)

« 100 000 km/heure c’est quelle ratio ridicule par rapport à la vitesse de la lumière ? est ce qu’on les atteint ? »
100 000 km / heure représente une fraction de grosso-modo 1 / 10 000 ème de la vitesse de la lumière qui est d’environ 300 000 km / seconde. Certaines sondes qui se sont approchées du soleil ont largement dépassé cette vitesse de 100 000 km / heure comme la sonde Parker qui a atteint 343 112 km/h, soit presque 100 km / seconde (oui, oui, à cette vitesse on fait le voyage Lille — Marseille en seulement 10 secondes) ! Pour comparaison, la vitesse moyenne orbitale de Mercure, la planète la plus proche du Soleil est d’environ 47 km / seconde, soit moitié moindre que la vitesse atteinte par cette sonde

« une année lumière c’est combien de km ? »
Une année-lumière, qui représente la distance parcourue par la lumière en un an est légèrement inférieur à 10 000 milliards de km.

« un solide peut il atteindre cette vitesse luminique ? »
Selon la théorie de la relativité d’Einstein, aucun objet ayant une masse ne peut atteindre la vitesse de la lumière, car l’énergie nécessaire pour accélérer jusqu’à cette vitesse devient infinie. On ne peut atteindre que des fractions de la vitesse de la lumière avec un vaisseau spatiale. Mais, il existe des moyen de s’affranchir de la vitesse de la lumière en jouant avec la dilatation de l’espace-temps (explication simplifié ici) et donc, d’un point de vu extérieure, voyager plus vite que la lumière sans pour autant que le vaisseau lui-même ne franchisse cette limite. Donc, si des civilisations extra-terrestres ont réussi à maîtriser ce genre de technique, alors voyager jusqu’à nous avec un temps de voyage très raisonnable est donc théoriquement possible.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe