Docteur Faustroll Séraphin Lampion 20 juin 2020 16:41

Le » survivalisme » s’est développé au départ dans les pays protestants où  les discours sur la fin du monde et sur la fin des temps est une tradition de prêcheur qui se traduit dans de nombreux films hollywoodiens.  ayant pour thème une grande catastrophe de fin du monde et l’apocalypse.

Ce mouvement n’est pas étranger à des croyances religieuses diverses, et les églises évangéliques ont coutume de longue date d’alerter les brebis égarée sur l’avènement de la « grande tribulation » et la nécessité de s’y préparer. L’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours donne même consigne aux familles de stocker de la nourriture. La prédiction d’un changement radical en décembre 2012, issue d’une interprétation du calendrier maya, avait ravivé les préparatifs des survivalistes religieux. Rien d’étonnant à ce que la stratégie du choc joue sur ce registre pour sidérer les populations : la peur de la mort est un levier puissant.

Il ne faut pas tomber dans le panneau, comme l’explique Djam dans ce commentaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe