Docteur Faustroll Séraphin Lampion 19 juin 2020 09:44

Le logos était la technique argumentative préconisée par Aristote, mais rien n’a changé depuis 2000 ans, et au contraire, les arguments utilisés par les rhéteurs modernes que sont les professionnels des médias et les politiques dépendent toujours davantage du pathos et de l’ethos. La combinaison des trois est utilisée pour emporter la conviction et même le consentement de l’auditoire qui constitue aussi un électorat. Cette combinaison constitue le nœud stratégique des animateurs de débat. Les personnes qui les dominent ont la capacité de convaincre les autres d’effectuer une certaine action, d’acheter un produit ou un service ou de voter pour un candidat ou un mouvement.

C’est le pathos qui a la plus grande influence à l’heure actuelle. Les discours des démagogues cherchent davantage à émouvoir qu’à fournir des arguments logiques, et ils sont plus faciles à développer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe