paulau 20 juin 2020 17:14

« « le ministre de l’Intérieur a déclaré : « L’émotion dépasse les règles juridiques. » »
Il s ’agit là de la négation même de la civilisation qui est justement la capacité de se distancier de ses émotions et de s’imposer des lois rationnelles qui les supplantent.
Obéir aveuglément à ses émotions, c’est l’état même de barbarie. Un état primitif, férocement égoïste car privé de toute distanciation envers ce qui blesse.. On est fâché, on tue. Sans réfléchir. Une société ne peut espérer prospérer et se complexifier avec une vision des choses aussi primaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe