vraidrapo 22 juin 06:47

@alinea

En France, et sans vergogne, on n’a pas cherché à arrêter les proxénètes, on a réprimé les clients !

Pour le sheet, c’est juste le contraire. La loi ne réprime plus les clients... ce serait trop facile.
Et ces ingrats de « banlieusards difficiles » qui n’offrent même plus l’hospitalité ancestrale aux représentants de l’Autorité...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe