Fergus Fergus 5 juillet 09:19

Bonjour, Séraphin Lampion

J’adopterais la même attitude si j’allais en boîte. smiley
Cela me rappelle les parquets-salon auvergnats de mon adolescence où, par chance, on était beaucoup moins assourdis par les baffles et éblouis par les jeux de lumière, alors inexistants.

Je suis quand même allé plusieurs fois en boîte à Paris, mais c’était au Caveau de la Huchette où, fan de Dixieland et de Jazz New Orleans, j’allais écouter Claude Bolling, Claude Luter ou Les Haricots rouges.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe