beo111 beo111 8 juillet 00:33

Le pouvoir oligarchique financier est puéril dans le sens où il n’a pas de contre-pouvoir. Donc tel un adolescent il repousse toujours ses limites, et rien ne l’arrête dans sa connerie. À l’heure actuelle parait-il que les considérations environnementales le feraient douter, mais ça ne change pas grand chose pour les prolétaires.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe