Cyrus Parpaillot 8 juillet 19:45

As qui pic , l’ aspic 

la peliade qui combat les fausse pleîade 

mais que serais je sans la gentille orsini

Amusons nous des maux :)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe