Fergus Fergus 12 juillet 11:15

Bonjour, l’auteur


« le macronisme se distingue tout de même par sa capacité à choisir des seconds couteaux, pour ne pas dire plus, alors que quelques gros calibres (Valls, Royal) semblaient partants pour rejoindre l’aventure, sans que cela ne soit totalement incohérent »

En réalité, Macron est cohérent sur ce plan en vue de 2022. Prendre des « poids lourds » socialos comme Valls et Royal dans son gouvernement, c’eût été brouiller la dynamique résolument droitière qu’il a voulu assumer pour brosser l’électorat de droite dans le sens du poil et couper l’herbe sous le pied d’éventuels candidats LR. C’est plutôt bien joué dans la mesure où il ne compte plus sur les électeurs venus du PS. Macron est résolument dans la position du coucou qui s’est installé dans le nid des Républicains et entend y rester en virant les oisillons qui le gênent.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe