Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 juillet 09:58

« le macronisme se distingue tout de même par sa capacité à choisir des seconds couteaux, pour ne pas dire plus, alors que quelques gros calibres (Valls, Royal) semblaient partants pour rejoindre l’aventure, sans que cela ne soit totalement incohérent »

Oui, ben, c’est pas plus mal : subir la médiocrité est pénible mais supportable quand les intéressés ne l’ouvrent pas trop fort, or Valls et Royal sont quand même, chacun dans leur style des animaux de basse-cour insupportables. Choupinet aussi, d’ailleurs, mais justement, le jeune paon ne supporte pas la concurrence éventuelle d’un coq déplumé ou d’une vieille dinde


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe