Fergus Fergus 12 juillet 19:19

Bonsoir, amiaplacidus

Attention ! Considérer Macron comme un « médiocre » est un péché politique de suffisance dans la mesure où cela conduit à sous-estimer cet adversaire.

Or, malgré ses nombreuses erreurs politiques  très largement liées à son inexpérience et à son orgueil —, Macron est de facto toujours là. Il semble même que son socle électoral  autour de 28 % à ce moment du quinquennat  se soit élargi par rapport à ce qu’il était il y a quelques mois.

« les médiocres s’entourent de gens encore plus médiocres qu’eux, de peur d’être dépassés »

Un peu cliché, non ? En réalité, Macron a moins cherché à placer des médiocres qu’à récompenser des pionniers d’En Marche et à trianguler en appelant des caciques du PS et de LR.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe