ETTORE ETTORE 14 juillet 12:11

Vous savez....

Tant que les politiques se servent de leur queue comme un distri-banque même pas codé, pour toutes les besogneuses du cheptel.....On auras beau chercher le ticket de caisse.....nada ! Le retrait se fait sans trace !

( Bon Clinton, Strauss....les cons, ils avaient accepté de faire une reconnaissance de... tâche, c’était des besogneux, que voulez vous )

Ces saucisses ministérielles sont comme comme les Knacks Alsaciens, ils vont toujours par paire.

Que rêver de mieux qu’un aréopage multi professionnel ?

Avec ce que nous avons en stock maintenant, vous pouvez pêcher, vous faire sermonner et....vous faire absoudre !

Mais, attention....ce confessionnal juridique, n’est pas ouvert au peuple.

C’est un peu la « Maison Close » de la fornication intellectuelle de haut niveau, mais très, très bas du cul !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe