Olivier Perriet Olivier Perriet 24 juillet 11:48

@V_Parlier

c’est des supputations, car comme d’habitude avec l’UE on a passé 3 jours et 3 nuits pour « s’entendre » sur 1/3 du procesus.

Les modalités d’octroi des prêts, rien que les délais de mise en oeuvre, les modalités de remboursement... rien n’est fixé. Et ce ne sont pas des « détails » mais de futures empoignades.

Alors effectivement, on peut « craindre que » pour l’avenir. Mais à part ça c’est tout, il n’y a rien de définitif, rien qui permette de dire « on paye tant, on reçoit tant ».

Rien que ça c’est suffisant pour se méfier. Pas besoin de mentir comme le font les anti Macron idiots smiley

Les Crises... je me marre. L’organe du poutinisme smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe