Ouallonsnous ? 28 juillet 19:45

@Séraphin Lampion

"Non, c’est la course au profit, un conception « particulière » de l’économie.

"


L’utilité de créer des « zombies »

Depuis que l’on nous bombarde de films de zombies, on ne s’est même pas rendu compte que les zombies, c’est nous, le regard hagard, par la crainte d’être contaminé, ou penché constamment sur son portable.

Les zombies des films, c’est l’étape suivante, une fois que la 5G sera déployée, les individus vaccinés, puces, la catastrophe climatique actualisée. Nous deviendrons alors ces monstres si bien décrits dans ces films.

Vous pensez que c’est exagéré  ?

Observez bien, renseignez-vous, vous verrez que nous allons tout droit tête baissée vers cet avenir fabriqué pour nous.

En même temps quand une espèce est incapable de vivre en osmose avec les lois naturelles, incapable de penser par elle-même, elle est voué à disparaître, car inadapté, c’est ainsi.

Revenons aux masques. Ces derniers sont inutiles et dangereux, inutiles car les virus sont si petits, (0.1 micron) qu’ils passent à travers les mailles des masques les plus sophistiqués, (0.3 micron). C’est un peu comme si la grosseur de la maille correspondait à un tunnel de métro pour nous, il y a de l’espace.

Il nous faudrait porter une combinaison totalement étanche pour nous en protéger. Par contre le fait de re-respirer notre gaz carbonique, ou de respirer mal n’est pas bon pour notre santé, cela peut créer de nombreux troubles et complications comme l’hypoxie. (Allez voir sur internet).

Ce masque est aussi le symbole du masque social que nous portons tous, des apparences, il montre bien combien nous cachons qui nous sommes vraiment.

Pour les gels idem, notre corps contient 300 000 milliards de virus, et il y en a autant au m³ dans l’air ou l’eau qui nous entoure. Ces derniers vivent en osmose depuis la nuit des temps avec les bactéries.

En détruisant notre flore bactérienne sur nos mains en les lavant avec ces gels, nous détruisons notre système défensif et compromettons notre intégrité.

Il suffit de voir le chiffre explosif de cas de maladies nosocomiales dans les hôpitaux, pour se rendre compte que si l’hygiène est nécessaire, le trop est l’ennemi du bien, si nous tuons la vie qui nous protège par trop d’hygiène, c’est la mort qui prend la place.

Tous oublient où font mine d’oublier une chose essentielle, le virus est éteint avec la grippe, cela fait 5 mois et demi, cette épidémie à rallonge est donc une gigantesque fake-new du régime macron aux abois et de ses complices des pays voisins asservis à l’oligarchie financière anglo-yankee  !

Les mesures de distanciation quant à elles, n’ont pour objectif que de créer une distance psychique entre nous, c’est-à-dire de l’anti-cohésion sociale, alors que plus que jamais il nous faut nous unir pour mettre en échec l’agression dont nous sommes l’objet.

Retrouver cette solidarité, qui nous a permis dans le passé de lutter contre des directives et lois injustes.

À présent, toujours sous des prétextes de respect, de bonnes intentions, mais surtout de peur de l’autre et d’hypocrisie, cette pratique, nous éloigne davantage de l’autre, nous déshumanisant davantage.

N’oubliez jamais que si le mal existe, ce dernier a pour principales armes la ruse et le mensonge, et celui-ci sait se déguiser en bon prêtre ou en Prada pour arriver à ses « fins  ».

C’est pour toutes ces raisons que nous ne devrions pas porter de masque, ni rentrer dans un magasin où un lieux où on nous oblige à en porter, cela peut paraître exagéré, mais le faire est un acte de soumission aux diffuseurs de peur.

Résister à la peur cela commence là.

Pour finir, ne pensez pas être irrespectueux des personnes et que ce comportement met la vie de certain en danger.

C’est au contraire être très respectueux de la vie et de notre organisation sociale, mais ne pas gober n’importe quoi.

Ce virus existe il fait partie des « grippes » il faudra bien apprendre à vivre avec, en l’assimilant comme nous l’avons fait avec tous les autres.

Cette épidémie n’existe plus, comme la grippe qui lui a donné naissance, si ce n’est pour cacher des choses inacceptables.

Les élites de la finance ont décidé de créer des crises multi-formes (le COVID-19 n’en est qu’un aspect) afin de maintenir un statu quo ou à défaut faire couler le navire tout en maintenant leurs dividendes astronomiques et en multipliant à l’infini les clivages sociétaux à l’intérieur des sociétés humaines et les conflits armés entre les Etats.

La guerre hybride se transforme et on saura bientôt la nouvelle forme qu’elle va adopter sur fond de crise sanitaire (en fait une guerre hybride mêlant un vecteur biologique et une média-guerre avec une domestication des population par la peur et la terreur, un créneau toujours porteur).

Merci d’y réfléchir et de réagir si cela « résonne. »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe