ETTORE ETTORE 5 août 2020 14:36

Bonjour Olivier !

Je crois que je peux appliquer le même réponse candide à votre article qu’a celui de JL

Avec un peu de fainéantise de ma part, je l’avoue.

Bien à vous.

_______________________________________________________________

JL @

Concernant « l’évolution » du gouverneMENT....je suis loin d’appeler cela une

« évolution ».....Je pencherai plutôt sur une mésentente profonde sur le tempo et le lancement du scénario qui se déroule finalement dans les règles pré-établies.

Un certain retard à l’allumage, peut être dû à certains « éléments récalcitrants » ou qui avaient une certaine idée personnelle pour s’adjuger la paternité des « conventions » de sauvegarde qui allaient en découler.

(La saga Buzyn / Levy...Avec catapultage à la baliste, sur Paris, en prenant bien en compte de la nullité d’un pareil lancement sur la capitale, est plus que révélateur, (et révélations) sur les désaccords latents, de la cour de Monarc0.0.)

Sans revenir sur toute l’histoire, des masques inutiles, utiles....les manques, la débandade hospitalière, les seringues de Rivotril à disposition sur les tables de chevets des Ehpads,

« Nous sommes en guèèèèèèrre » !!!!

Ah ? Dites, il est où est le front m’sieu ? je ne vois que des morts .....

Revenons simplement au confinement...... Episode 1

Prendre l’air au balcon et taper dans les mains, ou comment applaudir les sacrifices et les sacrifiés, en même temps que les incrustations événementielles bien dosées du Monarc 0.0 ( Tout ce qui déborde est bon a prendre, rien ne se perd, tout est recyclé)

Pendant tout cette feria flamenco dans les arènes closes, la petite lucarne lumineuse diffusait à tous les heures des actualités, de superbes photos de région de France, totalement désertes, avec un message subliminal du genre , « Voyez, la place qui vous attend, liberté, espace, tranquillité , tout ça en ce beau pays » Histoire de faire saliver les retenus aux balcons, on n’aurait pas fait mieux....

Puis insidieusement l’étalage des problèmes financiers des hôteliers, restaurateurs, plagistes....et j’en passe, tous ceux qui vous attendaient pour sortir du marasme économique.....Un devoir de bon citoyen Français à accomplir, dans la joie et le bronzage.

En attendant que les « vacanciers » inondent les plages, il a fallu les occuper avec des déboulonnages de statues et des marches célébrant la négritude esclave du racisme, même pour les plus condamnables d’entre eux.

Allez pour la bonne cause, je rajoute la « Grande marée verte » lol, l’appel du vert si nécessaire à l’esprit et à la raison téléguidée..

Et, et, histoire de se laver les mains de toutes ces saloperies advenues,

Monarc 0.0 " accepte la démission de son barbu de service, qui s’engage à mettre dans ses cartons de déménagement, tous ceux qui ont massacré, lobotomisé la face des gens, menti arithmétiquement sur tout ! Alleeeez, exit Sibeth et tringlerie à Tati...Avec tous les couillons à recycler à d’autres postes, ou ils continuerons à nuire, mais indirectement.

Et, et, Yallah ! Nous avons négocié en marchand sur les braises ardentes, des milliards pour nous sauver ! Allez, partez en paix, nous vous confesserons certaines vérités à votre retour.....

Et cela a marché !

Sitôt libérés, les trépidants balconneurs se sont précipités vers les stations balnéaires, bouées à la ceinture, palmes aux pieds, le masque relégué au rétroviseur de leur vie. Dégustant, langue pendante, tout ce que les terrasses de café pouvaient leur servir.....mais avec distanciation ostentatoire de bon aloi !

(Parce que finalement, un mètre, qu’il soit pliant ou enroulable, vous pouvez lui faire mesurer ce que vous voulez )

Mais ça, c’était pour les juilletistes .... Ben, oui, la liberté ne dure qu’un temps !

Les Aoûtiens, comme les aoutats, sont moins bien venus, et pour cause....

Il se sont déjà relâchés en Juillet, ( sans doute des pré-vacances au télé travail ?)

Et puis....Le temps avance, le scénario à des horaires à tenir, alors faut commencer à calmer le troupeau de bétail....

Ne voilà t-il pas que la deuxième vague arrive ! Damned ! HELP !

(Quand on sait que les plages reçoivent des nouvelles vagues toutes les secondes, c’est bien que la nature puisse aider la communication d’état, qui lui vous parle de tsunami dévastateur pour la rentrée)

Et hop, assez profité, on ferme les plages pour cause de marées, on ferme les sentiers pour cause d’incendie, on mets des prunes pour non port de la muselière, partout dans toutes les villes ( c’est pas nous, c’est les Maires qui veulent faire de la prévention à 110 balles) Cluster partout. La France...se réinfecte !

La moralité ? Ben, faut bien,commencer à rassembler les Panurge !

Tout cela prend du temps pour les faire rentrer à la bergerie, ou tous bêlants à qui mieux mieux pour se faire tondre, vont attendre, dans un grand soulagement, le berger avec son bâton bridé, qui va décider, qui va donner sa laine en premier et recevoir la dose vétérinaire qui lui feras donner de la laine à la couleur voulue par les grandes industries pharmaceutiques.

Vous trouvez ça extrapolé....

Pourtant, regardez un peu en arrière, un peu plus loin que le petit grain de sable encore incrusté entre vos doigts de pied, ultime souvenir, d’une liberté sous caution....

La vôtre !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe