Attila Attila 5 août 2020 18:51

@nemo3637
Les souverainistes sont d’un autre temps, alors qu’il existait un « capitalisme national ». On peut donc objectivement les considérer comme des réactionnaires et parfois comme des fascistes. « 
Voilà les marottes de la gogôche ignare : la nation, c’est caca, c’est facho.
Le concept de Nation est inscrit dans la Constitution, dans le préambule, dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1789 :
 »Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. « 
La Révolution a changé le pouvoir de droit divin du monarque absolu en le pouvoir à la Nation. La Nation c’est le peuple à l’intérieur de frontières reconnues avec ses valeurs et son corpus de lois. Le peuple, c’est l’ensemble des habitants sans distinction de race, de religion, etc.
.

 »Nations ethniques, nations civiques et mondialisme.

 

Il y a deux conceptions de la nation portées par deux idéologies différentes. L’idéologie allemande nous donne une définition ethnique issue de la fin du 19ème siècle. Pour cette idéologie, la nation ne serait qu’une communauté de culture, de langue, et d’histoire. Cette vision réductrice est non envisageable en Europe tant les cultures, les langues et l’histoire sont imbriquées, elle signifierait qu’il n’existerait pas de nation française.

 

L’idéologie française avait déjà défini une conception civique de la nation dés 1789. . On comprend que cette conception de la nation légale, reprise aujourd’hui officiellement par toutes les nations et la charte de l’ONU pose un grave problème à l’impérialisme.

Une nation ce sont des frontières et des lois, les dites lois et frontières ne pouvant que gêner l’impérialisme dans sa volonté de soumettre les peuples à ses intérêts.

Abattre cette conception de la nation est le grand projet impérialiste qui ne cessera pas depuis 1945 à vouloir imposer en lieu et place le mondialisme."

En voulant abattre le concept de Nation, la gogôche se fait complice du mondialisme et du néolibéralisme.

La gauche, dernier rempart du capitalisme.

.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe