moderatus moderatus 5 septembre 2020 17:03

@Jonas
D’accord avec vous . Mais la France sous Napoléon avait un régime fort qui faisait trembler l’Europe et les juifs étaient une minorité , sans Etat. Mais ils avaient du savoir et l’intelligence de comprendre ,  leur intérêt de se fendre dans la nation., pour le bien commun. Charles Péguy disait « le juif est un homme qui lit depuis toujours, le protestant est un homme qui lit de depuis Calvin , le catholique est un homme qui lit depuis J.ferry. » En France nous avons des hommes politiques qui se drapent pour toute politique intérieur et extérieur dans les « droits de l’homme » face a des gens , qui prennent cela pour une faiblesse . Dans le monde arabo-msulman comme dans le monde musulman non arabe , c’est la force qui prime , regardez les régimes en place. Ils ne portent pas « les droits de l’homme » en bandoulière. Erdogan, Bachar Al-Assad, Al Sissi etc . 

========================================================

Jonas , je vous suis parfaitement, la France sous napoléon dominait l’Europe, 

et Napoléon n’avait pas la min qui tremble.
mais rien n’oblige un pays de se soumettre au dictât de minorité si ce n’est par un mélange de lâcheté , laxisme , idéologie mondialiste.

Il n’y a aucune raison que des islamistes , des racialistes, des décolonialistes de indigénistes s’essuient les pieds sur le pays d’accueil., veuille imposer  leur loi et menacent la stabilité de la nation 

il y a toujours des solutions 

la nationalité française n’est pas juste un papier pour toucher e des aides c’est faire des projets ensemble ,faire nation , faire peuple
le communautarisme c’est la libanisation du pays la mort de la nation comme au Liban.

ourtant il faudrait au delà de nos origines, de notre couleur de peau, de nos religions avoir un projet commun dans notre pays et pour notre avenir, il faudrait pouvoir faire peuple.

On est un peuple


Parce qu’on a une histoire commune ou qu’on a épousé cette histoire.


Parce qu’on a ou partage des valeurs communes, des principes et des idéaux qui font notre spécificité.


Parce qu’on a construit des projets communs ou qu’on y adhère.


Parce qu’on a conçu ou accepté des lois qui s’appliquent à tous, quelque soit notre sexe, notre couleur de peau notre origine ou notre religion.


Tous les communautarismes vont à l’encontre de ces principes et de ces règles, donc du vivre ensemble et conduisent à la destruction de la nation.


La France

la patrie dont je ne saurais déraciner mon cœur. J’y suis né, j’ai bu aux sources de sa culture, j’ai fait mien son passé, je ne respire bien que sous son ciel, et je me suis efforcé, à mon tour, de la défendre de mon mieux."

je fais mienne cette formule.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe