ilias 15 septembre 23:22

Vous avez l’âge mental d’un adolescent en plein trouble de conscience. Ne sachant que faire, il divague et s’il est un peu lettré, il s’essaie aux logorrhées. Je ne suis pas ici pour défendre quiconque. J’ai de mon point de vue, devoir rétablir certaines vérités historiques.

L Etat aîné et parrain du CCG l’AS est depuis longtemps partenaire secret d’Israel, surtout sur le volet sécuritaire. Il ne faut pas oublier que le Roi Abdelaziz Al Saoud avait été un fervent supporter de la déclaration de Balfour et ensuite de la naissance d’un foyer national des juifs en Palestine historique. Et aussi il ne faut pas oublier que la jonction Wahabbites saoudites, mouvement Sioniste et franc-maçons britanniques ont été le fer de lance sous la houlette des services de renseignements du RU, dans la création de la secte des frères musulmans en 1928 ; et ce pour contrecarrer le mouvement réformiste musulman incarné par Djamel eddine el afghani et poursuivi par Mohamed abdou et ses compagnons. Les Pays occidentaux et à leur tête le RU ayant constaté la réussite de l’ère Meiji au Japon, ont tout fait pour ringardiser les fausses élites arabo-musulmanes pour qu’ils usent et re-usent de manière uni-dimensionnelle du rétroviseur de la nostalgie du retour au mensonger Age d’or du califat des 4 premiers califes, tant mentalement que contextuellement de son déploiement supposé de l’époque. En fait,tout ça rentrait dans une posture comportementale du aârabi fièrement affichée par ses élites de l’à-plat- ventrisme au plus puissant de l’heure, tel que théorisé par Ibn Khaldoun. Et c’est ça que voulaient les colonialistes de l’époque pour pouvoir dominer et exploiter aisément à leur guise tant la position gèostratégique de la région que de ses richesses minières et énergétiques.

L’ AS est née en 1932, Israel en 1947-48 et les divers petits émirats à leur suite sous la bienveillance du frère aîné, le tout parrainé par le RU et l’assentiment des autres puissances occidentales. C’est dire que tout ces Etats nouvellement créés se tiennent l’un par l’autre, et leurs destinées sont conjointes en un écosystème géopolitique et géostratégique qui rentre maintenant dans sa phase de maturité. Dès le départ ces nouveaux pays du golfe n’ont jamais été sincèrement pour la cause palestinienne. Le contexte historique des années 1940 à 1970 a vu le vent en poupe du nationalisme arabiste versant nassériste et celui baâthiste, et joint à celà les mouvements de décolonisation de certains autres pays arabophones ; le populisme socialisant et le soutien international à la cause palestinienne en sont les marques de cette époque.Pour ne pas se mettre sur le dos et leurs sujets et leurs environnement politique des autres Etats arabophones, ces pays ont joué timidement la carte de la défense des causes arabes, palestinienne en tête. Une fois débarrassés tant du nationalisme socialisant arabe que de l’islamisme politique des talafistes et des FM, ces récents Etats du golfe sont retournés à leurs nature fondamentale qui est d’être les suppôts de l’occident, Israel bien compris dans la région. Et en retour, ces pays « amis » puissants exploitant leurs richesses, assurent la pérennité de ces monarchies aârabies contre leurs sujets, leurs peuples et les peuples voisins si jamais ils voudraient prendre en mains leurs destinées.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe