Iris Iris 30 septembre 2020 10:49

@Francis

je pense que Huysman a parfaitement compris depuis longtemps.

Et bien il faut alors qu’il lise mieux les commentaire avant de réagir et d’insulter.

Il a aussi compris que les liens entre les vaccins et l’identité du « piqué » ne se feront pas dans le corps de l’individu mais, à l’instar de notre ADN, dans le Big Data, et « ad libitum » pour les utilisateurs : banques, agences de voyage, hôpitaux, labos, bureaux de statistiques, police de la pensée, etc, etc.

Oui, c’est une crainte que je partage. Il ne faut pas exclure le stockage d’informations in vivo pour faciliter les contrôles.

 

Précision : ce n’est pas le positionnement relatif des pointes qui forme le code, mais, je crois que vous l’avez compris, la présence ou l’absence en chaque point de piqûre, de nanoparticules fluorescentes.

Je me suis posé la question, mais deux choses m’ont fait pencher sur le codage par la position des aiguilles.
1 : La lecture d’un article montrant un photo où la répartition est matricielle, et parlant aussi de répartition en forme de cercle ou de croix.
2 : Alimenter les aiguilles avec deux différentes potions m’a paru plus difficile que modifier la position des aiguilles.

Ou avez-vous lu cette information ? J’admettrai avec plaisir que je me suis fourvoyé sur ce point smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe