Renaud Bouchard Renaud Bouchard 17 octobre 10:41

@troletbuse

Hé oui,

« Que de contorsions pour ne pas dire : Micron a encore menti, dites-vous.Mais ces cabots ont du annoncer cette mesure à grand renfort de trompettes. »

Effectivement. On « paye » le confinement par promesses et annonces financières inconsidérées. 150 euros représentent une fortune pour des gens qui n’ont rien et sont serrés financièrement.

Tout cela a un coût, sans commune mesure avec la ligne de fond qui ruine la nation et le pays tout entier :

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_lois/l15b2306-tiii_rapport-avis#

Les crédits de l’allocation pour demandeurs d’asile

À l’action n° 2 figurent également les crédits de l’allocation pour demandeurs d’asile (ADA), qui est versée aux demandeurs d’asile durant toute la durée de la procédure d’instruction de leur demande.

Versée par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), son montant varie selon la composition familiale des demandeurs et leur hébergement. En 2018, le montant mensuel moyen global de l’allocation était de 34,8 millions d’euros et elle était versée à plus de 130 000 personnes par mois.

Pour 2019, la dotation inscrite est de 443,8 millions deuros, soit une nette progression par rapport à l’année 2019 (+ 33 %), qui avait été la seconde année où l’exigence de sincérité budgétaire avait été prise en compte. La dotation 2020 est bâtie sur une stabilisation de la demande d’asile et une baisse de 10 % des demandeurs d’asile placés sous procédure Dublin.

Une carte de paiement pour le versement de l’ADA

Au 5 novembre 2019, une carte de paiement devrait se substituer à la carte de retrait sur laquelle l’État verse l’ADA. Cette dernière carte pouvait être utilisée jusqu’à trois fois par mois par son bénéficiaire pour retirer dans un distributeur automatique de billets le strict montant de l’allocation.

Le décret n° 2018‑1359 du 28 décembre 2018 ([1]) a modifié l’article D. 744‑33 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) afin de permettre le versement de l’ADA sur une carte de paiement. Il s’agit, pour l’OFII, de mieux maîtriser son usage et de limiter les risques de dépenses de l’allocation à l’étranger.

Cette carte sera utilisable dans tous les commerces français équipés d’un terminal de paiement électronique (TPE). Elle ne permet pas le paiement par internet et ne peut être utilisée que dans la limite du solde disponible. La démonétisation de l’ADA, qui a été expérimentée avec succès en Guyane, est déjà mise en œuvre par d’autres pays européens comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la Belgique.

Cette mesure avait été initialement annoncée pour le 5 septembre. Les associations gestionnaires ont cependant fait part de difficultés, notamment l’absence de liquidités pour les petites dépenses quotidiennes et pour celles qui peuvent être engagées auprès des structures d’hébergement. La mise en œuvre du dispositif a été reportée de deux mois afin que certaines structures puissent s’équiper d’un TPE.

https://www.sudouest.fr/2020/10/16/covid-19-macron-s-est-trompe-pas-d-aide-exceptionnelle-de-150-eur-pour-les-beneficiaires-des-apl-7969110-7527.php

https://www.capital.fr/votre-argent/aide-exceptionnelle-de-150-euros-erreur-demmanuel-macron-qui-integre-a-tort-des-millions-de-beneficiaires-1383294

https://www.lci.fr/social/covid-19-finalement-les-beneficiaires-des-apl-ne-toucheront-pas-les-150-euros-d-aide-d-urgence-annonces-par-macron-2167439.html

https://www.ladepeche.fr/2020/10/16/couvre-feu-laide-de-150-euros-ne-concernera-pas-les-beneficiaires-des-apl-macron-a-t-il-gaffe-9143706.php

https://www.midilibre.fr/2020/10/16/pourquoi-la-plupart-des-etudiants-ne-beneficieront-pas-de-laide-aux-apl-annoncee-par-macron-9143495.php


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe